Se former au Désherbage mécanique: tout pour potasser avant ses interventions

L’intérêt croissant des agriculteurs pour le désherbage mécanique induit un besoin de formation. Car pour réussir, il faut se pencher sérieusement sur la question.

Technique et pointu le désherbage mécanique ? Sûrement. Une certitude même si l’on se réfère à l’épaisseur du guide disponible sur le site du constructeur Einböck. Au total, 60 pages de théories, de conseils de photos et d’astuces qui balayent le sujet (et les adventices). Une bonne base pour se former au désherbage mécanique. Le document rappelle que la question est vaste puisque la maîtrise des flores de ses parcelles implique aussi bien des choix globaux au niveau des rotations des cultures, que les décisions au pied de la bineuse.

SE FORMER AU DÉSHERBAGE MÉCANIQUE ET CONTINUER D’APPRENDRE EN PRATIQUANT

C’est aussi le premier message de David Roy (expert Agrobio 35) «le désherbage mécanique doit s’inscrire dans une réflexion globale qui permettra de bien maîtriser les adventices». En s’entourant d’autres structures et de pratiquants, le groupement a construit une formation consacrée aux interventions mécaniques sur le maïs et par extension, les cultures de printemps. L’offre est lancée avec l’ambition affichée d’avoir formé 8.000 agriculteurs et agricultrices ainsi que 200 chauffeurs d’ici 5 ans.

Pour lire la suite de l’article rendez-vous sur le site d’Entraid.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s